imprimer

L'ENSTA ParisTech dans la presse

Pages

Master Nuclear energy, Université Paris Sud

Jeudi 12 Avril 2012 Source : Challenges

Ce master tout en anglais prépare à l'ensemble des domaines liés à l’énergie nucléaire. Et collectionne les noms prestigieux : ParisTech dont l’ENSTA, Chimie Paris et les Ponts, l'université Paris Sud, Centrale Paris, Supélec et l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires. Créé en 2009 avec le soutien de grands industriels EDF, Areva, son succès dépasse déjà les frontières : la moitié de la promotion est étrangère, représentant 16 nationalités. Et ses diplômés sont très convoités : "25 à 30% sont embauchés dès le stage et au bout de trois mois, tout le monde est casé, avec des salaires entre 35 000 et 40 000 euros", précise Bertrand Reynier, co-directeur du master. Un quart de la promo est parrainé par EDF : "Ils sont prioritaires pour les embauches, explique Bertrand Reynier. Certains sont même pré-recrutés et leurs études financées à hauteur de 1000 euros par mois !". Le jackpot.

Les meilleures écoles d'ingénieurs : le classement de l'Etudiant

Jeudi 01 Mars 2012 Source : L'Express hors-série

1. École polytechnique - Palaiseau
2. École centrale - Paris
3. École des mines ParisTech
4. École des ponts ParisTech - Mame-la-Vallée
5. Télecom ParisTech
6. Arts et Metiers ParisTech
7. Supelec Gif-sur-Yvette
8. ISAE - Toulouse (ex-Supaero + ENSICA)
9. ENSTA ParisTech
10. AgroParisTech

Plateau de Saclay

Lundi 20 Février 2012 Source : 20 Minutes

François Fillon a effectué lundi une visite sur le Plateau de Saclay au cours de laquelle il a vanté l'action menée en matière de recherche et de développement depuis le début du quinquennat. Le Premier ministre, accompagné par Valérie Pécresse (Budget), Laurent Wauquiez (Enseignement supérieur) et Maurice Leroy (Ville), a visité le chantier de la future école ENSTA ParisTech (Ecole nationale supérieure de
techniques avancées). L'université Paris-Saclay, sélectionnée début février parmi les "Initiatives d'excellence" (Idex), sera opérationnelle en 2014 et regroupera deux universités existantes, dix grandes écoles, sept organismes de recherche et un pôle de compétitivité, avec au total 70.000 étudiants attendus.

L'Université Paris-Saclay en janvier 2014

Mardi 07 Février 2012 Source : Le Figaro

L'université Paris-Saclay, sélectionnée vendredi parmi les "Initiatives d'excellence" (Idex), sera opérationnelle en 2014, a annoncé aujourd'hui lors d'une conférence de presse la fondation de coopération scientifique (FCS) Campus Paris-Saclay, chargée de préfigurer le futur campus. L'université Paris-Saclay regroupera les universités Paris Sud et Versailles-Saint-Quentin, ainsi que dix grandes écoles (Agro ParisTech, Centrale Paris, ENS Cachan, Polytechnique, ENSAE ParisTech, ENSTA ParisTech, HEC, Institut Télécom, Institut d'optique, Supélec), qui s'installeront progressivement sur le Plateau de Saclay d'ici à 2018. Elle accueillera environ 50.000 étudiants.

Le même rythme qu'en prépa

Jeudi 02 Février 2012 Source : L'Etudiant

Mohamed, 2l ans, élève en deuxième année à l'ENSTA ParisTech (75). "Quand j'ai passé les concours après trois ans de prépa MP au lycée Charlemagne à Paris, j'ai été accepté dans plusieurs écoles d'ingénieurs. J'ai choisi I'ENSTA ParisTech car j'adore les maths et je trouvais intéressant de les mêler à l'économie. En première année, j'ai suivi des enseignements de micro et macroéconomie, d'économétrie, de probabilités. Le but : homogénéiser les connaissances entre matheux et économistes. Mais ces cours demandent beaucoup de travail. Au final, j'ai gardé le même rythme qu'en prépa! Après mon diplôme, j'aimerais poursuivre par un doctorat d'économie aux Etats-Unis Mon rêve : travailler dans une organisation internationale comme le FMI".

Pages