imprimer

L’ENSTA Paris parmi les premiers signataires du manifeste Planet Tech’Care

Retour à l'accueil - Toutes les actualités

Unlimited slots left.

L’ENSTA Paris et les autres Écoles membres fondateurs de l’Institut Polytechnique de Paris (l’École polytechnique, l’ENSAE Paris, Telecom Paris et Telecom SudParis) ont signé jeudi 8 octobre le manifeste Planet Tech’Care.

Projet animé par Syntec Numérique, organisation professionnelle rassemblant plus de 2000 acteurs du numérique en France et représentant 80% du chiffre d’affaires du secteur, l’initiative Planet Tech’Care a pour ambition de mettre à la disposition des signataires les outils pour réduire leur empreinte environnementale numérique.

Le manifeste et la liste des 100 premiers signataires ont été rendus publics à l’occasion du colloque gouvernemental Numérique et Environnement, conjointement organisé jeudi 8 octobre 2020 par le Ministère de la Transition écologique, le Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance et le Secrétariat d’Etat en charge de la Transition numérique et des Communications électroniques, et en présence des ministres, Bruno Lemaire, Barbara Pompili et Cédric O.

La centaine de grandes entreprises et d’organisations du monde de l’enseignement supérieur et de la recherche signataires du manifeste Planet Tech’Care s’engagent à mesurer puis réduire les impacts environnementaux de leurs produits et services numériques. Autre engagement majeur, celui de sensibiliser leurs parties prenantes afin que tous les acteurs de l’écosystème numérique soient en mesure de contribuer significativement à la réduction des impacts sur leurs périmètres respectifs.

Les acteurs de l’enseignement s’engagent en particulier à intégrer des formations au numérique responsable et écologiquement efficient dans leur curriculum de cours afin que la nouvelle génération de professionnels du secteur soit en capacité de développer des produits et services technologiques bas carbone et numérique durables.

Les signataires contribueront également au programme via des retours d’expérience et des partages de bonne pratique.